GALERIES

Chris Boïcos Fine Arts

http://boicosfinearts.com/

- Entretien avec Christophe Boïcos -

> En quoi votre galerie est-elle unique ?

Elle est à cheval entre 2 pays, la France et la Grèce et collabore aussi avec des interlocuteurs américains. Chaque pays demande une approche artistique et commerciale différente. Ceci m'oblige à chaque fois à re-penser le type d'art et d'accrochage approprié à une grande variété de contextes.

> Qui présentez-vous à fotofever paris 2016 ? Pourquoi ?
Deux photographes, Jean-Manuel Simoes et Jorge Rodriguez de Rivera qui ont travaillé sur la banlieue parisienne - le « 93 ».
Le premier en examinant la sociologie des « quartiers » et les rapports humains au-delà des reportages médiatiques, le second pour sa vision ludique et ironique.
Il m'a semblé quel l'énergie contemporaine et les forces créatrices se trouvent aujourd'hui plutôt en banlieue que dans un Paris de plus en plus stérile.

> Qu'est-ce qui vous a incité à retourner à fotofever paris 2016 ?
L'ambiance très variée et énergique de l'année dernière - une revanche aussi sur les événements du 13 novembre qui ont interrompu tout sauf fotofever 2015.

> Quels conseils donneriez-vous à une personne souhaitant acheter une oeuvre pour la première fois ?
De se fier à son instinct, à ses émotions devant l'oeuvre et non pas à des considérations de mode, de décoration ou d'« investissement ».